La bléa

Disponibles en plants et semences

La blette est un symbole de la cuisine niçoise, et même des niçois qui revendiquent d’ailleurs leur surnom de «caga bléa». En effet, celle ci est très largement cultivée dans le département des Alpes Maritimes depuis plusieurs générations afin de préparer plusieurs spécialités culinaires locales. Les blettes sont cultivées toute l’année par les maraîchers.

La blette à larges côtes

blette niçoise                      blette à côte                        poirée à larges côtes

Grande blette niçoise, qui dispose de très larges côtes, comme son nom l’indique. On cuisine séparément le  vert des feuilles et les côtes blanches.

Visionner le reportage en image de la blette cultivée par Jean Marie à Gattières et cuisinée par Josette. (France 3 – 25/02/2015).


La blette verte à couper, sans côte:

   blette verte à couper    blette épinard

Petite blette, toute tendre facile à cultiver. On la cultive toute l’année en réalisant une plantation à l’abri en automne pour récolter jusqu’au printemps et une plantation au printemps en plein air.

Idées de recettes:

La Torta de bléa est sans doute la recette la plus célèbre et se décline en version salée ou bien sucrée agrémentée de raisins secs et pignons de pin. On la retrouve dans la majorité des boulangeries de la ville.

torta blea  tarte à la blette torta blea 2 tarte blette salée

Le «vert» des blettes s’utilise aussi dans la préparation de ravioles, de trouchia (omelette typique niçoise) et de «merda dé can» (gnocchis de pomme de terre et de blettes).

merda dé can

Les côtes blanches s’apprécient en beignets ou simplement blanchies, coupées et revenues avec de l’ail et du persil dans l’huile d’olive.

Aujourd’hui, la culture s’est diversifié avec les blettes à côtes colorés, pour un peu d’originalité!

Les commentaires sont fermés.