Maladies

La meilleure lutte contre les ravageurs commence par la qualité du sol, de l’environnement de la plante pour se développer. Si cette dernière trouve tous les éléments dont elle a besoin dans le sol, sa croissance sera facilitée, et elle sera capable de se défendre naturellement. Si celle ci est stressée par un manque d’eau, une carence nutritive, elle sera plus facilement sensible aux maladies. La fertilisation est un point très important.

Règles de base à respecter:

L’humidité, les températures, des blessures, la présence de maladies et ravageurs sur des plantes voisines peuvent contribuer à fragiliser la plante. Des mesures simples permettent de limiter les risques:

– Qualité du terreau et de la fertilisation

Choix de variétés résistantes ou plants greffés selon les problèmes rencontrées

Ne jamais planter un plant suspect, éliminer les plants malades au cours de la culture ainsi que toute feuille, débris végétaux suspect

Rotation des cultures

– Bonne aération des plants (espacement important)

Surveillance des plantes pour pouvoir agir le plus tôt possible et ne pas laisser la maladie se mettre en place

– Eviter tout stress hydrique, excès d’arrosage. Préférez l’arrosage au pied, et non pas sur le feuillage pour les tomates, aubergines et poivrons

– Buttage des plants de tomate pour meilleur enracinement

– Les outils de coupe, taille, récolte contaminés peuvent transmettrent les maladies ou plantes saines.

– Surveiller les plantes voisines non cultivées qui peuvent être hôtes de champignons.

Les principales source de maladies peuvent être liées à des carences, des champignons, des insectes ainsi que des vers microscopiques comme les nématodes.

Les commentaires sont fermés.