Nématodes

Les nématodes sont des vers microscopiques problématiques pour les producteurs dans le monde entier. Il existe de très nombreuses espèces capables de se propager facilement à l’aide du vent, de l’eau, du sol, des plantes, les animaux.

Le genre «Meloidogyne», est un nématode « à galles » particulièrement gênant dans la région sur de nombreuses cultures comme celles des tomates du melon, des aubergines, poivron mais aussi des carottes, blette, haricot…. Ces nématodes s’attaquent aux racines, et provoquent petites boules en quantité plus ou moins importante qui vont gêner l’absorption racinaire et donc le développement de la plante. En plus, leurs attaques sur les racines constituent des risque d’entrée et de contamination par des champignons ou bactéries. On peut observer ces galles en arrachant un plant suspect et en contrôlant l’état des racines.

Il existe plusieurs moyens de lutte à combiner et la menace des nématodes est très forte. Pour permettre le développement des plants, de nombreux producteurs utilisent des plants greffés, qui résistent aux nématodes.

Certaines plantes ont également des propriétés nématicides : l’œillet de (tagète patula), l’ail, l’armoise absinthe et argentée (artemisia), la moutarde noire, le pourpier gras (Portulaca oleracea), la matricaire camomille (Matricaria chamomilla) et le radis.

Ditylenchus dispaci est un autre nématode, spécifiques aux bulbes et tiges – Article du Journal Pays n°526 – 2013.

MÉTHODE DE LUTTE NATURELLE EFFICACE POUR LES CULTURES SOUS ABRI

Semis de SORGHO sous abri, à faucher au bout de 3-4 semaines selon la période (printemps / été). La dégradation du sorgho dans le sol libère des composés cyanhydriques qui nuisent aux nématodes.

Nous consulter pour l’itinéraire techniques et variétés de sorgho obtenus scientifiquement.

 

Les commentaires sont fermés.