Rotation et fertilisation des cultures

Rotation des cultures

La rotation des cultures, c’est la succession des cultures sur un même terrain dans le temps. Cette planification est la base pour respecter l’équilibre du sol et limiter l’apparition des maladies et ravageurs. Les différentes plantes n’ont pas les même besoins nutritifs et utilisation du sol. En effectuant des rotations, on n’empêche le sol de s’appauvrir et on améliorer la qualité du sol, offrant un terrain idéal aux plantations. Une alternance adaptée serait:

  • Année 1: Légumes fruits (besoin en potasse élevé): concombre, aubergines, melon, tomates
  • Année 2: Légumes fleurs: artichauts, chou fleur, fleur médicinales
  • Année 3: Légumes feuilles (besoins élevés en azote): poireau, salade, épinard, blette, choux
  • Année 4: Légumes racines (besoins élevés en potasse, acide phosphorique): oignon, échalote, carotte, betterave, radis

Dans la pratique, faute de place, il est difficile de réaliser ces rotations. On évitera de replanter au même endroit des légumes de la même famille.

Fertilisation

La fertilisation consiste à faire des apports à la terre pour la rendre fertile pour le développement de la plante. Elle dépend notamment de la nature de son sol et des cultures précédentes et à venir. Il n’y a donc pas de formule unique à proposer et les excès d’engrais peuvent s’avérer plus néfastes que des carences! Une analyse de sol de bonne qualité permettra de bien connaître les caractéristiques de son sol et les besoins précis selon les cultures à mettre en place.

La rotation des cultures joue un rôle important dans la fertilisation.

La vie microbienne joue également un rôle majeur. L’activité des micro-organismes et des bactéries du sol va permettre de rendre les éléments disponibles, et favoriser les échanges entre la plante et les éléments nutritifs. C’est une terre « vivante » qu’il faut entretenir.

Le compost bien décomposé est idéal, car il permet de fertiliser en apportant de la matière organique et d’améliorer la structure du sol ainsi que l’activité biologique. En plus, il permet de transformer les déchets organiques du foyer (branches, déchets de cuisine…) en un produit vivant. Cependant, il faut s’assurer de sa bonne fermentation (aération notamment) qui nécessite au moins 3 à 6 mois.

On privilégiera l’utilisation d’engrais organiques biologiques pour enrichir le sol et nourrir les plantes. Les légumes aux besoins nutritifs très importants sont l’aubergine, la tomate, le poivron, la courge, courgette, poireaux, céleri. Certaines cultures sont particulièrement sensibles à certaines carences qu’il faudra surveiller. On peut utiliser des amendements organiques pour améliorer la structure du sol.


Les principaux éléments nécessaires:

L’azote N : croissance des plantes, belle couleur verte

Le phosphore P : Importance dans la formation des fleurs, des graines, jeunes plantes et du développement racinaire. Une coloration rougeâtre peut être un signe de carence.

La potasse K: Importance pour le développement des fruits et racines, la coloration des fruits et fleurs ainsi que la résistance aux maladies.

Article sur les oligo-éléments à télécharger.

Analyse de sol: Le principe de l’analyse de terre – 2014 n°573

Analyse de sol: eléments majeurs et oligo-éléments – 2014 n°574

Les commentaires sont fermés.