Mesclun

Commandez les semences

Idéal à semer ou planter en pleine terre comme en pot et jardinière, le mesclun est facile à cultiver tout au long de l’année. Il permet de déguster des jeunes pousses de salades grâce à plusieurs coupes et une croissance rapide. Nous proposons du mesclun de laitues à couper ainsi que de chicorées, à planter séparément en raison de leur croissance différente. On peut également semer séparément les différentes espèces et les réunir après récolte.  Certains mescluns sont préconisés en été et d’autre à l’automne.

Les moines du monastère de Cimiez à Nice auraient contribué à son essor. A l’époque, il s’agissait d’un mélange issu de la cueillette sauvage, qui est devenu incontournable dans les potagers et assiettes locales. Le mesclun « niçois » doit comporter au minimum 7 variétés de jeunes pousses de salades (laitue, feuille de chêne, frisée, romaine, scarole, batavia, épinard, mâche, chicorée, pourpier…) dont la roquette et le cerfeuil selon les saisons.

Aujourd’hui le mesclun reste très apprécié dans la région en raison de la fraîcheur qu’il apporte grâce à ses couleurs, ses textures ses saveurs. Les saveurs anciennes (pissenlit, roquette, chicorée, pourpier, laitues, ficoïde glaciale) côtoient de nouvelles saveurs plus orientales comme la mizuna. Il est le résultat d’un mélange équilibré de croquant, tendreté, piquant, douceur et légères amertumes apportés par les différentes pousses. Sa composition varie selon les saisons et les envies.

Graines lou Mesclun

Les roquettes:

« Riquéta » en niçois et « rucola » en italien. Cette herbe sauvage que l’on peut encore ramasser est aujourd’hui surtout cultivée. La variété dite «cultivée» dispose de formes rondes et à la saveur légèrement piquante. La variété dite « sauvage » a une saveur plus relevée et fine, ses feuilles sont davantage dentelées.

Roquette grainesRoquette mottePlantation de roquette

Lou creissoun

Culture traditionnelle, le cresson a été longuement et largement cultivé dans les cressonnières des vallons niçois, avant de laisser la place aux nombreuses constructions. Cependant son intérêt dans la cuisine niçoise demeure, où il est souvent employé pour remplacer l’épinard. On cultivait le cresson de fontaine, localement nommé cresson noir «creissoun négré».

Le mesclun se sème toute l’année dans la région, en pleine terre et sous abri. Il est facile à cultiver par tous, en jardin comme en pot. Il offre une fraîcheur inégalable.

Le département accueille des pionniers du mesclun, comme MARIUS AUDA que vous retrouverez dans les supermarchés, primeurs, restaurants. Mais aussi des producteurs spécialisés comme Les primeurs de Saint Jeannet et d’autres petits producteurs qui cultivent chacun leur mesclun.