Exigences culturales de la tomate

  TOMATE

                                     EXIGENCES CULTURALES

Exigeante en chaleur, la tomate préfère les sols profonds perméables et
riches en matières organiques bien décomposée. Cette espèce est très
tolérante vis-à-vis du pH, cependant les meilleurs rendements se situent
entre pH 6 et 7.

-AZOTE
La tomate a besoin d’une alimentation azotée croissante dès le démarrage
de la culture pour garantir un équilibre végétatif. Toute carence en
azote se manifeste par une teinte vert clair du feuillage et une
réduction de croissance.
-PHOSPHORE
Il favorise le développement du système racinaire et augmente la
précocité. Il faut apporter des formes solubles ou organiques en début de
culture pour avoir les meilleurs résultats. Les carences se manifestent
par une teinte violacée que prennent les tiges et le dessous des
feuilles.
POTASSIUM
Il a une action reconnue sur la qualité (goût et couleur), ainsi que
sur la résistance aux maladies. Un excès induit des carences
magnésiennes. Veillez à un bon équilibre azote/potassium afin d’obtenir
un bon calibre de fruits.
-MAGNESIUM
Une bonne alimentation magnésienne favorise la fermeté du fruit. Les
carences se manifestent par un épaississement et une chlorose
intermédiaire des feuilles.
-CALCIUM
Il joue un rôle important car son manque dans les sols acides ou sa
mauvaise assimilation due à une mauvaise irrigation provoque la nécrose
apicale (cul noir).
-OLIGO-ELEMENTS
La tomate craint les carences en oligo-éléments principaux :
zinc, fer, bore, manganèse et molybdène.

Il est conseillé de réaliser une analyse complète du sol afin d’adapter
au mieux la fertilisation.
-Les besoins moyens de la culture de tomates sous abri est de 175 à 225
unités d’Azote par hectare, de 125 à 175 unités de Phosphore par hectare, de 250 à 350 unités de Potassium par hectare et de 100 unités de
Magnésium par hectare .
-Les besoins moyens de la culture de tomate en plein champ sont de 100 à
150 unités d’Azote par hectare, de 100 à 150 unités de Phosphore par
hectare, de 200 à 300 unités de Potassium par hectare et de 80 unités de
Magnésium par hectare.
En agriculture biologique, on pourra apporter avant plantation 2 à 6
T/HA de VEGETHUMUS + 1,5 à 3 T/HA de GUANOR 7/6/8. Trois semaines après plantation et au stade F6 ,on pourra apporter de l’OSIRYL (stimulateur de racines autorisé en AB) au sol par aspersion, goutte à goutte ou pulvérisation. Des pulvérisations foliaires avec du TRIAMIN PLUS (acides aminées) et du QUICELUM (vitamines, hormones autorisées en AB) permettront d’éviter les diverses carences; pour les variétés de tomates sensibles à la nécrose apicale (cul noir) on pourra pulvériser en mélange avec le QUICELUM du GELYFLOW Ca (solution de calcium autorisée en AB). En cours de culture (stade F8) on pourra faire 3 à 4 applications (tous les 15
jours ) de NUTRIBIO 4/3/6 à la dose de 20 litres/ha.

MARCEL CAPORALINO

SAS TERRES D’AZUR